Archive pour le mot-clef ‘confiance en soi’

Une faiblesse qui fait de vous un être fort !

Vendredi 29 avril 2011

Cette leçon donnée par l’existence est loin d’être admise par tout le monde. Tout d’abord, elle fait peur. Elle pourrait nous mettre en danger. Mille dangers peuvent émaner de notre faiblesse. Un esprit malveillant pourrait abuser de nous, nous manipuler et obtenir n’importe quoi. Être faible et que cela se sache pourrait nous faire perdre notre crédibilité. On chercherait tout le temps à nous destituer de nos droits, fut-il celui d’exister. Il y aurait forcément quelqu’un de puissant qui chercherait à nous faire tomber.

Mais le plus dur, quant à accepter nos faiblesses, c’est d’admettre notre vulnérabilité. Cela exige une grande humilité que de pouvoir reconnaitre cette partie si fragile. À moins de s’être pris des claques comme on dit vulgairement, l’orgueil continuera de nous gonfler de prétentions et nous ne sortirons que très difficilement de notre chemin plein d’erreurs.

Non, vraiment, on ne peut pas dire que cette expérience de notre faiblesse soit tout à fait un régal. Elle est en tout premier lieu une véritable épreuve, un chemin initiatique avant de devenir une destination. Mais alors, quand est-ce que la sagesse nous sera enfin donnée pour comprendre le sens fabuleux de cette épreuve ? Quand découvrirons-nous que nos faiblesses peuvent nous servir de trophées dont nous pouvons être fiers ?

Instruits par tout ce que révèle notre faiblesse, nous pouvons grandir et beaucoup apprendre de la vie. Au lieu d’être quelque chose que l’on cache, elle devient quelque chose qui nous unit. Elle est la preuve de notre humanité et pour tous ceux que l’on approche, la preuve que nous sommes comme eux, des êtres faillibles. Elle ne révèle plus seulement un défaut, mais une vertu, une aptitude à ne pas tout maîtriser ou à tout contrôler. De ce fait, on accepte d’être aidé et conseillé par nos semblables. On cesse d’avoir toujours raison, d’avoir toujours la solution et de toujours mieux faire que les autres.

C’est à ce moment-là que l’on développe notre capacité à nous faire des amitiés durables. On crée des liens indestructibles. La faiblesse devient alors notre force, elle est comme une armure transparente que l’authenticité nous restitue. Nous touchons le cœur des hommes parce que nous sommes comme eux, faibles et vulnérables.

Quelle force !

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Respecter ses sentiments

Vendredi 29 avril 2011

Tout au long de notre apprentissage depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte, nous découvrons la palette entière des émotions et des sentiments dont nous sommes capables. Il y a les sentiments et émotions autorisés que l’on ose révéler. Puis ceux que l’éducation nous oblige à cacher ou qui sont interdits. On en connait d’autres que l’on qualifie d’inappropriés et puis les derniers que l’on trouve maladroits.

Toutes ces adaptations de nous-mêmes, ces modulations sans cesse renouvelées contribuent à la construction de notre personnalité. On peut s’endurcir ou se sentir fragilisé, mais dans tous les cas, on en tire une conclusion qui va définir notre identité.

Nos sentiments sont bien réels, qu’ils soient tus ou révélés au grand jour, ils constituent la fibre existentielle de notre être. De vivre en société ne doit jamais éteindre ou étouffer ce feu sacré de notre être animé par nos émotions et nos sentiments. Alors, comment vivre nos sentiments sans qu’ils nous enivrent ?

Respecter ses sentiments, c’est être capable de les reconnaître, d’entendre ce qu’ils nous disent, ce qu’ils signifient et ce qu’ils expriment en nous. La manière d’y répondre reste une affaire de discipline. C’est en cela que l’éducation a du bon. Nous apprendre à gérer et à composer avec ce que nous ressentons et ce que nous éprouvons au plus profond de notre être.

On pourrait presque considérer qu’une éducation est ratée lorsque l’individu ne parvient pas à contenir ses sentiments ou qu’il s’oblige à les nier ou à les travestir pour ne pas qu’on le reconnaisse. Les sentiments nous pétrissent, ils nous font devenir meilleurs ou pire. Mais si nous les ignorons, nous ne pourrons jamais plus nous améliorer. Nous serons dans l’obligation de subir leur pouvoir, et cela, même s’il s’agit d’un pouvoir de destruction.

Les sentiments que nous ressentons doivent pouvoir être reconnus et gérer. Ils ne doivent jamais être les prétextes à une réaction impulsive, mais plutôt un réservoir intime et identifié de tout ce que nous sommes, pour nous permettre d’agir au mieux et dans les meilleures conditions. Ainsi, nous n’en aurons plus peur. Nous serons capables de les accueillir et de laisser continuer de nous pétrir jusqu’à ce qu’ils fassent de nous des femmes et des hommes prompts à la maturité.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Pardonner !

Vendredi 29 avril 2011

En voilà un de ces mots qui écorchent bien à vif. Non seulement il nous est difficile le plus souvent de pardonner, mais en plus, cela peut nous paraître complètement inconcevable. Surtout quand il s’agit de crime ou d’abomination.

Pourtant, pardonner est souvent indispensable. La souffrance dévore trop souvent ses victimes. Parfois, quand un peu d’humanité continue d’habiter le bourreau elle parvient à lui insuffler de la culpabilité. On aimerait que cesse le cycle infernal de la souffrance. Peut-être pouvons-nous commencer par celui que provoquent la vengeance, le crime et l’inconscience.

C’est ici que le pardon prend toute sa dimension. Il devient un outil incontournable du développement personnel. Il est peut-être même le seul moyen susceptible d’apporter la guérison. Guérir la victime c’est déjà guérir notre humanité. Si le bourreau ne guérit pas, c’est qu’il n’a peut-être plus rien d’humain en lui. Dans ce cas, nous n’avons pas à nous en soucier. Il nous faut chercher à guérir pour nous-mêmes, pour notre salut aurais-je envie de dire.

Quand le bourreau reste attaché à son crime, on peut se demander comment c’est possible de pardonner. Il faut alors considérer le pardon comme un outil personnel et individuel. Il n’est pas toujours fait pour réconcilier les êtres, ou pour les apprendre à aimer leur ennemi. Parfois aimer, c’est aussi apprendre à se détacher, à reconnaitre l’impossible affinité, voire le dégoût que l’on a pour quelqu’un. Alors, aimer signifiera tout particulièrement d’accepter qu’on ne peut rien changer à ce sentiment, mais qu’on n’a pas non plus lieu de le nourrir. De ce fait, on se libère du sentiment par le pardon. On pardonne dans l’unique but de nous délivrer de ce lien nauséabond qui continue de nous torturer. Ainsi, on entame la guérison dans notre cœur. L’autre ne changera peut-être jamais, néanmoins, nous, nous aurons obtenu la distance nécessaire pour nous sentir bien, pour nous protéger et pour nous donner toutes les chances de nous reconstruire.

Le pardon ne doit donc pas être confondu avec l’absolution. On n’en a de toutes les façons pas le pouvoir. En outre, personne ne nous demande d’effacer notre mémoire. Par contre, nous avons tout à gagner à nous guérir des souffrances et des traumatismes du passé. Alors, pardonner devient une raison supplémentaire d’agir pour devenir un homme libre.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

etre vrai !

Vendredi 29 avril 2011

L’idée qu’il nous faille être vrais soulève un problème existentiel de taille ; admettre que nous portons un masque et que nous sommes fourbes. En fait, nous portons un masque et peut-être même que nous en portons plusieurs selon les circonstances. Nous en portons pour cacher nos défauts, pour ne pas montrer notre vulnérabilité, pour ne pas révéler nos différences et tant d’autres encore qu’il nous faudrait un livre tout entier pour les décrire et les justifier.

En fait, dire que nous sommes une personne, c’est déjà admettre que nous portons un masque. Le mot – personne – vient du latin et signifie masque. Dès lors qu’on est en société, en présence d’une seule personne, fût-elle notre mère, nous portons un masque. Même lorsque nous sommes devenu un homme, aux yeux de notre mère nous restons son fils et sur notre visage le masque attendri ou agacé de celui qui doit écouter des conseils mille fois entendus.

Quand donc pouvons-nous prétendre ne porter aucun masque ? En sommes-nous venus à nous cacher de nous-mêmes ? Peut-être enterré dans la plus grande solitude, loin de toute civilisation, perdu au milieu de nulle part, nous parvenons à retrouver cette étincelle divine qui nous anime et nous ressuscite à la vie pleinement consciente et vraie.

En tous les cas, cette partie de nous-mêmes doit nous être révélée assez souvent si nous ne voulons pas définitivement nous perdre.  Être vrai, ne nous dispense pas nécessairement de nous cacher ou de porter un masque, mais cela nous oblige à en avoir conscience, de manière à ne pas nous mentir à nous-mêmes et à ne plus savoir qui nous sommes réellement. Le risque est grand et d’innombrables vies se sont fourvoyées dans ce jeu stupide du mensonge. Rechercher l’authenticité, c’est être tout à fait ce que nous sommes. Sans pour autant le faire savoir. Ainsi, nous dévoilons une émotion, nous agissons en hommes, en bons ouvriers ou en bons professionnels que nous sommes, sans avoir besoin de ne rien révéler sur notre véritable identité. Nous n’avons pas besoin pour être vrai de nous démystifier. Une partie de l’être reste voilée, mais jamais cachée, elle reste mystérieuse, inaccessible, mais jamais enterrée ou enfouie comme quelque chose d’abject dont on aurait honte. Être vrai devient alors possible, même s’il nous faut porter au quotidien un masque.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Être libre !

Vendredi 29 avril 2011

Être libre ! C’est un souhait, parfois un cri, souvent, fort heureusement l’expression d’un ressenti. Mais de quoi a-t-on besoin d’être libéré ? Quelles sont ces chaines dont on a besoin de se libérer ?

Quand cette liberté finit par claironner en notre for intérieur, si fort que la joie nous anime, c’est toujours le cœur joyeux et plein d’une paix incommensurable que l’on ressentira le besoin de la manifester.

Certains disent que nous naissons tous libres et égaux en droit. Est-ce une vérité, un souhait, une utopie ou une douce illusion qui nous permet d’avancer sur le chemin de la vie ?

Parfois, cette liberté, il nous arrive de la perdre, c’est alors que l’on comprend tous ses avantages, tout le bénéfice et toutes les opportunités qu’elle nous offrait. Toutes les expériences de la vie servent à cela, éveiller notre conscience au sens qu’on peut lui donner. Un sens qui peut réveiller notre individualité, l’extraire de la masse et la développer au point de nous éveiller à notre humanité. C’est ainsi que nous reconnaissons l’autre et nous rendons compte de l’importance qu’il a pour nous.

La liberté a un prix, elle s’achète avec notre conscience, notre humanité, nos valeurs, notre authenticité et notre humilité. C’est un prix que l’argent ne peut payer. C’est précisément ce qui nous rend égaux sur terre. La liberté est une chose que l’on a dès la naissance, mais qu’il nous faut réveiller et rendre possible par nos actes.

Certains se sont imaginé que la liberté s’obtenait par la force, le pouvoir que l’on peut avoir sur les autres. Ils ont rivalisé en imagination pour tendre à la perfection dans l’art de dominer et de rendre esclave son prochain. Quand fut aboli l’esclavage, ils inventèrent le pouvoir de l’argent, de la noblesse, des titres honorifiques, mais aucune de ces choses n’a rendu l’homme libre. Tous ceux qui se sont humiliés, ont obéi, ont eu peur ou ont refusé de se défendre n’en sont pas devenus plus libres.

La liberté est bien au-delà de tous nos combats, bien qu’elle s’inscrive dans chacun de nos actes. Elle est en tout premier lieu une révélation de l’être, du sens que l’on donne à notre vie et ensuite, elle est une vertu que l’on développe au profit de tous.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Capituler

Vendredi 29 avril 2011

Il n’est pas toujours possible de changer les circonstances de la vie. Des événements arrivent sans que nous ayons aucun pouvoir sur eux, et à moins de capituler, c’est-à-dire d’accepter fondamentalement ce qui arrive, on ne peut rien faire d’autre. Des épreuves bouleversent parfois notre existence nous laissant un goût amer de toute impuissance. Nous sommes frustrés, en état de choc, dans la douleur, mais rien ne peut modifier le cours des événements. Il nous faut capituler, nous rendre à l’évidence et accepter totalement qu’il en soit ainsi.

Cela ressemble beaucoup à de la résignation, pourtant, certains y voient une opportunité. Se résigner est-il la seule façon d’entrevoir ce qui ne peut pas être changé ?

Il semblerait que non ! Les Tibétains proposent une voie tout à fait intéressante pour ce genre de dilemme. Et pour bien nous aider à le comprendre, ils nous proposent une petite allégorie.

Ils nous disent que si un problème existe et que nous savons qu’une solution est possible pour le résoudre, alors, d’après eux, le problème disparait. Il ne peut plus exister, car le fait qu’une solution apparaisse possible, le propre de l’homme sera de le résoudre au plus vite.

Par contre, les Tibétains nous font savoir que si un problème survient et qu’aucune solution ne semble possible, alors le problème disparait à nouveau, pour la simple et bonne raison qu’il est dissous par lui-même. Il cesse d’être un problème et devient un fait avec lequel il va falloir composer. Une réalité à laquelle on s’adapte. Ce n’est donc plus un problème.

Capituler devient alors un moyen d’accéder à une autre vision de la réalité. Celui qui ne capitule pas devant un fait en fait un problème et un obstacle insurmontable.

À vous de faire de votre réalité un espace dans lequel vous allez vous épanouir. Pour cela, il faut cesser de voir partout des obstacles, apprendre à bien connaître les dangers pour savoir quand réagir et quand capituler. Quand survient un danger, je ne dois pas capituler, mais bien au contraire réagir pour l’éviter au plus vite et sauver ma peau. Quand survient la mort et qu’il n’existe aucun remède, aucune solution pour y échapper, alors je capitule pour peut-être avoir le temps de dire adieu et de dire à tous ceux qu’on aime qu’on les aime.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Admettons nos erreurs !

Vendredi 29 avril 2011

Admettre ses erreurs ne signifie pas que nous nous accordons de les commettre encore et encore. Bien que certains semblent croire qu’ils ne peuvent rien tirer de leurs erreurs, ils finissent par les reproduire « in vita eterna » au point de perdre tout discernement. Les erreurs ne devraient être que des paliers dans notre existence, des sortes d’événements ponctuels capables de nous faire prendre conscience de quelque chose dans le seul but de nous faire croître et de progresser en tant qu’hommes et femmes accomplies.

Nous pouvons considérer une erreur, volontaire ou non, comme l’expérience nécessaire à notre compréhension. En effet, puisqu’on la nomme ainsi, elle ne pourrait avoir d’autres effets que de nous avertir.

Prenons l’exemple bien connu de l’enfant qui est attiré par la flamme étincelante d’une bougie. Il va éprouver, en la voyant, le besoin de la toucher. Sa beauté le subjugue. Elle est là qui danse devant ses yeux ébahis, virevoltants et teintés de jaunes, orange et rouges flamboyants. C’est pour un jeune enfant, une manifestation féérique que d’assister à ce miracle du feu. Il se sent comme envouté, complètement hypnotisé. La flamme finit par dévorer sa proie.

On peut dire à l’enfant qui s’apprête à caresser la flamme que l’expérience va être douloureuse. On peut espérer que ce seul avertissement sera suffisant, mais en règle générale, un avertissement ne l’est jamais assez. L’enfant préfère se brûler, même plus d’une fois. Pour qu’il comprenne que c’est bien de la flamme, donc du feu, que la douleur provient et non de son appréhension, il recommencera deux ou trois fois. C’est au bout de cette expérience douloureuse qu’il comprendra que ce phénomène est bien réel.

Il lui aura fallu expérimenter lui-même pour apprendre que son acte est une erreur à ne pas reproduire. Quant à l’erreur, elle lui aura permis de connaître l’utilité d’une bougie. Mais s’il est un peu poète, il lui reconnaitra bien plus que la lumière qu’elle dégage. Il saura toute la beauté qui accompagne le mouvement sensuel d’une flamme exposée à l’air libre.

Nous devrions être capables du même ressentiment des suites de nos erreurs. Elles nous feront très certainement souffrir, mais elles nous apprendront beaucoup sur l’existence. Avec un peu de chance, nous arriverons même à trouver quelque chose de beau de notre expérience.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Accepter ce qui est !

Vendredi 29 avril 2011

Principe étrange que de devoir accepter ce qui est. Surtout lorsque l’on nous a appris à nous défendre et à nous protéger. Bienheureusement, ce principe ne s’applique pas de manière constante ou alors, il ne signifie pas qu’on accepte toutes les situations passivement. Accepter ce qui est, ne correspond pas du tout à une attitude fataliste où tout ce qui arrive doit être considéré comme étant la destinée. Celui qui accepte ce qui est, ne s’arrête pas en chemin, comme s’il se contentait d’accepter et puis, plus rien.

En fait, accepter ce qui est, c’est dans un premier temps reconnaître la réalité comme elle est au moment présent. Supposons qu’il s’agisse d’un exercice que l’on vous demande de faire. Juste un cours instant. Que pensez-vous qu’il puisse se produire ? Vous allez observer, identifier ce qui se passe, peut-être même le noter pour ne pas l’oublier. Vous allez ressentir des émotions plus ou moins fortes. Très vite, vous allez avoir envie d’exprimer ce qui se passe à l’intérieur de vous et de réagir. Mais, l’exercice ne vous y autorise pas.

C’est ici que l’exercice prend du sens. Ne pas être autorisé à réagir. Ne pas réagir, ne veux pas dire rester inactif et sans réponse.

Ce qu’il faut, c’est identifier tous les aspects de la vie, les accepter comme ils arrivent, puis, au moment opportun, se donner les moyens de changer ce qui peut l’être ou s’adapter avec sagesse et discernement.

C’est souvent au cours de cette phase que les problèmes arrivent. Tous ceux qui n’ont pas accepté la réalité comme elle est, ne respectent pas non plus la vie et ne se s’occupent plus de savoir s’ils la dénaturent. Ils ne savent rien faire d’autre que satisfaire leurs pulsions primaires. L’ego les a transformés au point d’en faire des êtres malveillants et parfois même diaboliques.

Accepter la réalité, c’est donc l’accueillir et après l’avoir intégré, nous adapter pour mieux la transformer, sans nuire à l’humanité, ni aux animaux, ni à la nature tout entière. En fait, c’est une pratique qui nous apprend à nous responsabiliser. C’est tout l’art d’agir par la non-réaction. La réaction est primaire et elle obéit à l’instinct de survie, elle ne peut donc être mue par la sagesse et le désir de rendre le monde meilleur.

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto Hypnose

Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur : Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication